En cette période les services marketing/communication valident leur budget et leur plan d’action, c’est donc le moment de poser la question de la place de la vidéo dans les stratégies de content marketing. Une question pas si bénigne que ça ! Passer à côté d’un des plus puissants vecteurs de com qui soit pourrait être un suicide marketing.

1 minute de vidéo = 8 millions de mots

Le cerveau humain visualise 60 000 fois plus vite les images que le texte, ce n’est pas du marketing c’est de la physiologie.

La portée d’une vidéo et sa rentabilité sont bien plus fort comparées au contenu rédactionnel.

Toute entreprise qui a pour objectif de développer sa marque a le plus grand intérêt de planifier des vidéos dans sa stratégie de communication. C’est logique, et ignorer cette réalité n’est pas la solution.

Marketing ? ROI Please !

Le premier frein pour une entreprise est souvent financier. Demandez à un entrepreneur, un communicant ou marketeur s’il veut faire des vidéos. La réponse la plus courante sera :

« Oui on y pense depuis 1 an, c’est vraiment un enjeu pour nous, mais… ben on n’a pas le budget. Mais Thierry à la compta fait des vidéos ! »

Donc l’envie est bien là, mais la vidéo est souvent appréhendée comme une dépense et pas comme un investissement !

Au moment de communiquer un devis, avec l’agence nous sommes confrontés à deux types de réactions.

La première (celle que l’on aime et finalement la plus fréquente) : « Ce n’est pas si cher finalement … »
La seconde « Aïe, ce n’est pas donné.. On n’a pas les moyens et Thierry notre comptable vient d’acheter un drone donc je vais voir avec lui ».

Dans le premier cas, notre équipe peut se mettre au travail sans tarder, les besoins sont souvent pressants. Dans le marketing et la communication, la livraison du produit fini ou PAD (prêt à diffuser) c’est souvent pour hier… Le lancement d’une nouvelle gamme, une campagne vidéo à lancer sur Facebook, un banquier à convaincre, un site internet à lancer, un prospect à séduire. Dans tous les cas la vidéo peut faire la différence.

Dans le deuxième cas, il s’agit d’être pédagogue et on explique : pourquoi ce budget ? Comme tout autre outil, la vidéo doit être PRO. Ce n’est parce que vous avez monté le film de votre dernier voyage où le film pour l’anniversaire de mamie Christiane que vous être un pro de la vidéo. (Tout comme refaire le carrelage de votre salle de bain ne fait pas de vous un plombier…)

Les vidéos amateurs, et elles sont nombreuses, ça se voit tout de suite !

En termes d’image de marque, cela ne fait pas très sérieux et peut même se révéler contre-productif pour une entreprise qui entend soigner son image et sa communication.

GO !

La vidéo est un format très apprécié par les consommateurs quand elle est bien faite ! Imaginez juste un instant, vous allez au cinéma voir votre dernier film préféré, vous achetez des pop-corn car c’est cool, le film commence, l’image est de mauvaise qualité, les acteurs sonnent faux et l’image n’est pas stabilisée. Je suis persuadé que vous allez demander un remboursement. Alors, comme le font les réalisateurs respectez vos spectateurs/clients ?

Il est très important de diffuser et d’exploiter la vidéo que vous avez conçue dans l’ensemble de vos actions : salons, newsletters, réseaux sociaux, témoignages clients etc.. Sa durée de vie est longue si vous savez l’exploiter. La vidéo est devenue un des incontournables d’une stratégie de content marketing parce qu’elle fait vivre une histoire et crée un lien émotionnel entre la marque et l’internaute.

Vous avez pour projet de réaliser une stratégie de marketing content ? Briefez-nous !

InstagramFacebook

Leave a Reply